• passeur.jpg
  • tassart.jpg
  • jardin_passeur1.jpg

Parcs et Jardins

Découvrir Cahors à travers ses parcs et ses jardins

À Cahors, le fleurissement, les parcs et les jardins sont un véritable art de vivre, une autre manière de découvrir et de vivre la ville.

Les jardins secrets

Témoins d’une histoire plusieurs fois séculaire, les Jardins Secrets sont rapidement apparus comme une manière très originale de traiter les espaces verts urbains dans le monde de l’horticulture française. Installés dans la partie médiévale de la ville et au pied du pont Valentré, ils valorisent une histoire et un patrimoine particulièrement riches en les racontant. Ils permettent au public de découvrir les plantes cultivées au Moyen Âge, tout en offrant une approche très contemporaine de la mise en valeur des espaces verts.

Télécharger le guide des jardins, par fmonge

1708_parctassart-31plasvenes.jpg

1708_parctassart-31plasvenes.jpg, par fmonge

Jardins Secrets

Pour joindre les services gestionnaires des jardins secrets de Cahors
Espaces verts
Mairie de Cahors 
73 Boulevard Gambetta 
Tél. : 05 65 22 09 15

Pour suivre une visite ou obtenir des renseignements
Office de Tourisme Cahors-Saint-Cirq-Lapopie
Place François-Mitterrand
Tel. : 05 65 53 20 65

Les parcs

Le Parc Tassart

Entrée rue Emile-Zola fermée durant les travaux du Musée Henri-Martin

parc-tassart.jpg

parc-tassart.jpg, par fmonge

 

Rue Emile-Zola, derrière le Musée de Cahors Henri-Martin.

Ancien jardin de l’évêché concordataire au XIX°s., il devient jardin public en 1906.Il est conçu au fil des ans comme une oeuvre d’art où la sculpture et l’architecture ont un rôleimportant et où la pièce d’eau constitue un des accessoires indispensables à son statut de jardin public. Aujourd’hui, la plupart des aménagements (petit cours d’eau accueillant des cygnes, volière...) ainsi que la plupart des sculptures ont disparu, victimes du vandalisme. Seule demeure l’oeuvre du sculpteur Paul Niclausse intitulée « L’Orpheline » - 1913. Toutefois, on peut encore admirer de splendides arbres introduits en France à partir de la fin du XVIII°s. : sequoia Gigantea et magnolia Grandiflora d’Amérique, magnolia Soulangea du Japon. Depuis ces dernières années, ce parc accueille également des arbres de collection : pinus Bungéana Napoléon originaire de Chine à écorce de platane, taxodium Dicichum (cyprès chauve de Louisiane)...contribuant toujours à faire de ce parc un lieu de contemplation et d’étude. 

Le square Jouvenel 

Allées Fénelon 
 

square-jouvenel.jpg

square-jouvenel.jpg, par fmonge

 

Autrefois appelé « Jardin des plantes », ce square clos est à l’image des espaces verts créés par le baron Hausmann à Paris dans la seconde moitié du XIX°s., où cohabitaient plantations et statues monumentales. Ici, le jardin arboré abrite en son centre une pièce d’eau surplombée d’un rocher sur lequel est juché un monumental Neptune, oeuvre de Vital-Gabriel Dubray. A l’origine, à l’arrière du rocher était aménagée une grotte ; en pénétrant à l’intérieur de celle-ci, le visiteur découvrait un aquarium, aujourd’hui disparu. Des grilles ouvragées marquent l’entrée du square ; deux statues en pied figurant Joachim Murat et Jean-Baptiste Bessières, maréchaux d’Empire (oeuvres de Dominique Molchneht – 1844), en gardent l’accès. Les deux vasques de fonte parachèvent le décor.