• tribunes1.jpg

Tribunes libres

Conformément à l'article L.2121-27-1, un espace est dédié à l'expression de l'opposition municipale. Cet espace est défini par une délibération portant sur l'adoption par le Conseil municipal, conformément à l'article L.2121-8 du Code général des collectivité territoriales, de son règlement intérieur. 

Un nouvel élan pour Cahors

Pas de consigne de vote.

Nous arrivons au terme de notre mandat d’élus où nous avons pratiqué une opposition républicaine digne et respectueuse. Nous avons défendu une ligne politique de Droite tout comme le Maire une politique de Gauche, fidèlement à nos valeurs respectives. Si nous nous sommes opposés à certains projets dont le plus emblématique est le cinéma pour des raisons de coût exorbitant, nous avons également la fierté d’avoir soutenu de beaux projets et si nous ne devions n’en citer qu’un ce serait cette magnifique halle qui sera, nous l’espérons le cœur battant du centre de Cahors et redonnera du souffle aux commerces qui ont beaucoup souffert. Nous avons fait le choix de passer notre tour à ces élections, par conviction. Nous allons poursuivre notre engagement au sein de notre parti et préparer activement les prochaines échéances électorales des LR. C’est ce que l’on appelle le courage politique. L’apolitisme n’existe pas, c’est un accommodement de façade, obscur, très prisé actuellement car fourre-tout, ni de droite, ni de gauche, et de droite et de gauche dont nous avons un exemple aux manettes de notre pays et dans lequel nous peinons à nous retrouver ! Mais conduire une ville nécessite une ligne politique clairement définie et non pas quelques mesurettes accrocheuses. Nous assisterons donc en observateurs attentifs à cette campagne électorale et ne donnerons aucune consigne de vote.

Brigitte Rivière, Jean-Luc Maffre, Laurence Dirat – Les Républicains

Publié le 06/01/2020

Mon parti c'est Cahors

Histoire d’eau

Il y a quelques semaines, le Maire de Cahors a inauguré son Grand Palais, dépense somptuaire de plus de 9M€ d’argent public, alors qu’il aurait été possible de rénover et de rendre accessibles les deux cinémas historiques de la ville pour quelques centaines de milliers d’euros. Premier résultat, les billets ont augmenté de plus de 15% et ce n’est malheureusement pas fini.
Nous avons répété depuis plus de 5 ans que cette dépense était inutile. Quitte à continuer à endetter la ville, il y avait bien mieux à faire. Depuis plusieurs années, l’état de l’eau potable s’est sérieusement dégradé à Cahors. Contamination par un parasite et turbidité de l’eau de la Chartreuse en 2016, 2017 et 2018 ont entrainé une longue interruption de l’alimentation de la ville en eau potable. Tous les spécialistes s’accordent pour considérer qu’une unité de filtration de l'eau est absolument indispensable. Son coût est évalué à 6M€ auquel s’ajouterait la nécessaire reprise des réseaux, soit une somme d'environ 10M€ que l’Agence de l’Eau peut subventionner jusqu’à 50%. C’est à peu près ce qu’a coûté au contribuable le nouveau cinéma… Est ce que notre richesse en eau et la santé de nos concitoyens n’auraient pas dû être privilégiées par la Municipalité sortante ? Aux Cadurciens d’en juger.
Meilleurs voeux à toutes et à tous pour l’année 2020.

Michel Grinfeder – Mon Parti c’est Cahors

Publié le 06/01/2020

Cahors à gauche

Joyeuses fêtes ?

Nous avons passé de joyeuses fêtes, vous avez passé de joyeuses fêtes, ils n’ont pas forcément passé de joyeuses fêtes. Une famille tchétchène (avec trois enfants dont un de deux mois !), une famille kirghize, deux familles du Bengladesh, un Guinéen et une bonne dizaine de Maliens, de nombreux déboutés Irakiens ou Africains, autant de personnes aidées et accompagnées par des associations engagées. Et je ne compte même pas les invisibles. Que font les pouvoirs publics, que font les collectivités locales ? Un collectif d’aide aux migrants en terre lotoise (solmi 46) qui a la volonté de défendre les droits des migrants et des exilés, met en place des actions d’intégration, et résiste à coups de recours. Quand nos dirigeants sont défaillants, il y a souvent une forme de générosité publique qui se substitue. Mais pour combien de temps, en arriverons-nous à faire de la résistance civile pour ces femmes, ces hommes et ces enfants privés de leurs droits fondamentaux. Il y a une forme de « contrat moral » envers eux, nous vivons tous sur une seule et même planète ? Pourquoi ne pas créer une nouvelle ONG : « douaniers sans frontière » ?
Si nous ne bougeons pas rapidement, je ne sens pas que nous puissions espérer une meilleure année 2020 pour tous les démunis.

Christophe Tillie 

Publié le 06/01/2020

©Cahors l'humain d'abord

Solidarité ?

Dans un rapport de l’INSEE de 2017, la population lotoise de plus de 65 ans passait de 26 % en 2013 à 40 % en 2050. Notre département, le plus âgé d’Occitanie (le 2ème en France après la Creuse) serait celui dont la part des séniors augmenterait le plus. La tendance est identique pour les plus de 75 et 85 ans. Le nombre de séniors dépendants (aide au quotidien) et dépendants sévères (perte totale d’autonomie motrice et/ou mentale) augmente proportionnellement. Les conséquences en terme de nombre de places disponibles en EHPAD, d’organisation des soins et des secours ont-elles fait l’objet d’une réflexion, d’une anticipation ? NON. L’offre institutionnelle dans le Lot, de 30 places pour 100 séniors dépendants, est l’une des plus faibles d’Occitanie. Dans les départements où l’offre d’hébergement en EHPAD est faible, l’offre de soins infirmiers compense. Mais pas ici (cf page 3 du n° 86 de l’INSEE de novembre 2019). La pression municipale sur le Conseil départemental pour recruter des pompiers est faible, voire inexistante. Pourtant, le maire n’est-il pas responsable de la sécurité dans sa commune ? La proposition en conseil municipal de l’instauration d’un prix réduit pour les premiers mètres cubes d’eau, vitaux, mesure qui aiderait bien les concitoyens aux faibles retraites, est systématiquement rejetée. Quels aménagements de la cité, autres que ceux à destination du commerce local, sont envisagés ? Trop de questions sans réponses. Le vieillissement n’est pas un problème, mais une donnée à intégrer.
@CHD vous souhaite une bonne année 2020, avec l’espoir que quelques changements améliorent le quotidien des cadurcien-ne-s.

 Stéphane Castang – @Cahors l’humain d’abord

Publié le 06/01/2020

 

 

ATTENTION
Samedi 29 & Dimanche 1er mars 2020
De 13h à 16h

Compétition de natation artistique organisée par Cahors Natation

Fermeture  du Grand Bassin
De 13h à 16h

fermeture_synchro_29-02_et_1-03-2020.jpg

fermeture_synchro_29-02_et_1-03-2020.jpg, par Csquassina

La balnéo et les autres bassins restent accessibles

Informations au 05 65 24 09 46