• tribunes1.jpg

Tribunes libres

Conformément à l'article L.2121-27-1, un espace est dédié à l'expression de l'opposition municipale. Cet espace est défini par une délibération portant sur l'adoption par le Conseil municipal, conformément à l'article L.2121-8 du Code général des collectivité territoriales, de son règlement intérieur. 

Cahors Ensemble et Autrement

L'urgence du pouvoir d'achat et des prochains défis majeurs à relever.

Sur l'urgence du pouvoir d’achat, il est légitime d’attendre de l’Etat et du gouvernement des mesures concrètes (sur les salaires, sur le prix des carburants, de l’énergie ou encore de l’alimentation).  Mais les collectivités locales ont aussi un rôle à jouer en la matière et disposent de leviers pour agir sur le pouvoir d’achat de leurs administrés (impôts locaux dont la taxe foncière, tarifs pour l’accès aux services publics locaux notamment (tarifs cantines, aide aux commerces, stationnement). Au-delà des priorités énoncées que nous souhaitons voir abordées en conseil municipal dès la rentrée de septembre, nous identifions trois défis majeurs à relever par notre commune dans les années à venir : l’attractivité, la solidarité et l’innovation. L’attractivité tout d’abord, en créant les conditions pour donner l’envie et la possibilité aux cadurciennes et aux cadurciens de rester vivre ici s’ils le désirent. C’est aussi donner une image fidèle et authentique de notre territoire à celles et ceux qui souhaitent sauter le pas et venir vivre dans une ville à taille humaine au sein d’un environnement privilégié. Travailler pour l’accueil de nouveaux professionnels de santé, penser les évolutions démographiques sur le long terme pour adapter au mieux l’offre des services à Cahors, autant de chantiers qui doivent mobiliser l’ensemble des élus du conseil municipal. La solidarité ensuite, en proposant des solutions pour penser le développement de notre territoire, mieux accompagner les besoins de nos aînés et des personnes fragiles, renforcer les partenariats avec les autres acteurs. L’innovation enfin, pour sortir des solutions dépassées et construire des propositions à la hauteur des attentes. Enfin nous traçons chaque jour notre fil conducteur d’une trilogie incontournable à nos yeux : la sincérité, la transparence, et surtout la fidélité. La sincérité de nos propos, la transparence de nos écrits et la fidélité à nos valeursrépublicaines et fédératrices. En fait, tout ce que nous ne retrouvons pas dans nos échanges avec la majorité municipale. Il nous reste encore le défi le plus important, celui de la conviction de notre engagement. Cela fait donc quatre comme le nombre d’années qui nous amèneront aux élections de 2026.

 Thierry Lorin et Daniel Morer – Cahors Ensemble et Autrement

Publiée le 12/09/2022

Cap à Gauche

Adapter la ville aux défis qui viennent

Après un été de sécheresse et d’incendies géants en France et en Europe, les conséquences du changement climatique nous sautent aux yeux. L’urgence est à la planification écologique et à l’encadrement d’un système économique qui nous conduit à cette réalité. Dans un contexte où les difficultés matérielles s’étendent et viennent toucher un grand nombre d’entre nous, le défi à relever est double.
Et pourtant au niveau national, bras dessus-bras dessous les députés LREM-LR-RN s’entendent pour ne rien changer à ce vieux monde qui n’en finit pas de détruire les écosystèmes et creuser les inégalités. Ensemble, ils se sont opposés à la hausse des salaires, au gel des loyers et au blocage des prix du carburant et des produits de 1ère nécessité. Et puisque rien n’a été anticipé ces dernières années, il a même été voté des aberrations écologiques comme l’importation de gaz de schiste et la réouverture des centrales à charbon.
Dans ce contexte, notre collectivité doit agir et prioriser ses choix pour prévenir les effets de la crise sociale conjuguée à la crise climatique. Agir pour que notre territoire s’adapte, protège et préserve la cohésion sociale. Rénover notre réseau d’eau public et assurer la gratuité des premiers m3 d’eau indispensables aux besoins de base. Accélérer les rénovations thermiques des bâtiments municipaux et la végétalisation des cours d’école et des espaces publics. Amplifier et améliorer l’action sociale.
Ici nos moyens sont limités, mais Cahors et le Grand Cahors peuvent se hisser à la hauteur des enjeux sociaux et environnementaux en redéfinissant les priorités dans ce sens pour répondre aux besoins de la population.

Elsa Bougeard – Cap à Gauche

Publiée le  12/09/2022

Cahors en Transition

La transition écologique expliquée à ma fille.

Et voilà c’est la rentrée,
“Papa, cet été il a fait très chaud, est-ce que c’est à cause du réchauffement climatique ?
Oui, tu te rappelles le 28 juillet, je t’ai expliqué que c'était le jour du "dépassement"*. Alors que nous entamions la 2e moitié de l'année, l'humanité avait d'ores et déjà consommé l'ensemble des ressources que la planète pouvait régénérer en un an. Et nous perdons sans cesse du terrain : en 1970, ce jour intervenait le 29 décembre.
Notre façon de vivre, influencée par le capitalisme, nuit à notre environnement et c’est surtout les grandes entreprises qui polluent et pèsent lourd dans la production de gaz à effets de serre (GES).
“Mais nous, on peut rien faire alors ?”
En ce mois de septembre où l'on organise nos agendas, pourquoi ne pas essayer de laisser de la place à la nouveauté, en local, en s’impliquant dans le tissu associatif, en s’informant sur les décisions du conseil municipal. Par exemple, on peut exprimer son opposition quand le Maire continue l’artificialisation des sols, et multiplie les places minérales, contrairement aux logiques écologiques qui consistent à multiplier les espaces verts pour éviter les îlots de chaleur.
Avec mes colistiers, nous défendons des engagements visant à réduire l’empreinte écologique, considérer l’eau comme un bien commun, avec la gratuité des quinze premiers m3 et surtaxer les grands consommateurs. Afin de minimiser l’impact de l’augmentation de l’essence sur les budgets et éviter les émissions de GES, nous proposons de renforcer l’offre, l’accès et l’attractivité des transports en commun en agissant sur la cadence.
Ces engagements allient à la fois minimisation de l’impact de la dette écologique et amélioration de la qualité de vie sur notre ville.
Pour le moment, à ton niveau ma fille essaies de t’épanouir et d’aider ceux qui t'entourent…
*calculé par l'ONG Global Footprint Network

François Duchesne – Cahors en Transition

Publiée le 12/09/2022