• tribunes1.jpg

Tribunes libres

Conformément à l'article L.2121-27-1, un espace est dédié à l'expression de l'opposition municipale. Cet espace est défini par une délibération portant sur l'adoption par le Conseil municipal, conformément à l'article L.2121-8 du Code général des collectivité territoriales, de son règlement intérieur. 

Un nouvel élan pour Cahors

Clap de fin !

Notre mandat municipal s’achève et avec lui le sentiment du travail accompli. Il symbolise un exercice républicain de responsabilité.
Durant ces 6 années, nous avons eu l’immense plaisir de servir les intérêts des Cadurciennes et des Cadurciens, dans le pur souci de l’intérêt général.
Nous avons pu exercer ce mandat en toute sérénité, dans le climat de respect mutuel. Nous avons défendu des idées, des valeurs dont nous sommes fiers et qui témoignent d’un engagement fort au service d’une sensibilité de droite, nécessaire à l’expression démocratique. Nous avons évidemment pu exprimer en totale liberté nos différences.

Nous remercions toutes celles et tous ceux qui nous ont fait confiance et vous donnons rendez-vous pour d’autres échéances électorales.

Brigitte Rivière, Jean-Luc Maffre, Laurence Dirat – Les Républicains

Publié le 02/03/2020

Mon parti c'est Cahors

Un départ, un espoir

Voici venu le moment du départ. J’ai adoré échanger avec vous par Cahors Mag interposé. Merci à tous les Cadurciens qui m’ont aidé, citoyens ou associations. Merci à ceux qui m’ont élu dès 1977 quand je découvrais la politique, à l’âge de 23 ans, dans l’équipe de Maurice Faure. Puis les mandats se sont succédés : 30 années d’exercice municipal dans la Majorité ou l’Opposition.

Je me souviens avoir signé le premier Plan Municipal d’Environnement de France avec le Ministre Brice Lalonde. Je me souviens m’être enchaîné avec mon écharpe tricolore aux arbres menacés de coupe sauvage. Je me souviens avoir demandé à Marc Lecuru d’inscrire au fronton de l’Hôtel de Ville notre devise républicaine : Liberté, Égalité, Fraternité.

Dans quelques jours nous voterons. Chers Cadurciennes et Cadurciens, écartez d’emblée les extrêmes. Leur discours est porteur de haine, de fermeture et d’intolérance. Quels seraient leurs actes ? Soyez vigilants et n’apportez pas vos suffrages à la liste des «vengeurs masqués», celle des vieux politiciens cachés derrière un apolitisme de façade dont le seul projet est de démolir le travail de leur successeur. Si nous nous rassemblons dans un esprit de solidarité, de construction et de sage continuité, j’ai espoir d’un nouvel essor pour notre cité.

Michel Grinfeder – Mon Parti c’est Cahors

Publié le 02/03/2020

Cahors à gauche

Dernières lignes…

J’aimerais remercier, à travers cette tribune, celles et ceux qui durant mes trois années de mandat, m’ont lu, m’ont soutenu et encouragé. Merci également à celles et ceux qui m’ont interpelé et font part de leurs doléances et pour lesquels j’ai tenté d’apporter des réponses et des solutions. J’avoue avoir parcouru, pendant cette période, des moments de doute, d’isolement et parfois de désespoir. J’ai toutefois eu la possibilité de porter à l’ordre du jour du conseil municipal une délibération, adoptée à l’unanimité ; ce qui, à ma connaissance, n’a jamais été fait par un conseiller non inscrit dans la majorité. J’ai ainsi constaté le sens d’ouverture de Jean-Marc Vayssouze. Il y a six ans « Cahors à Gauche » devait fusionner avec la liste du maire au deuxième tour, mais cela ne s’est pas fait, donc pour éviter cette mésaventure, j’ai accepté de rejoindre la nouvelle équipe de Jean-Marc Vayssouze dès le premier tour, constituée d’écologistes avec qui j’avais fait campagne lors des élections départementales. Bref, un groupe portant les valeurs de gauche, qui se veut rassembleur, avec des propositions concrètes. Cette décision n’a pas été simple à prendre, cependant je continuerais à plaider la cause des plus démunis et la sauvegarde de l’environnement, en amont et de l’intérieur, et à défendre les sujets qui me tiennent à cœur.

Christophe Tillie 

Publié le 02/03/2020

©Cahors l'humain d'abord

Ce n’est qu’un au-revoir

D’ici peu, une nouveau Conseil municipal se présentera devant vous. Je souhaite réaffirmer qu’@chd a proposé et incarné une opposition réfléchie, non-systématique. Les compte-rendu en ligne en attestent. Pour autant, sur les grandes orientations budgétaires ou sur des projets dits structurants, d’importantes divergences se sont manifestées. Certaines de nos propositions, comme les premiers mètres-cubes d’eau à un tarif très réduit, ou la fin des places et entrées gratuites dont profitent les conseillers municipaux lors des manifestations musicales ou culturelles locales, n’ont pas reçu l’écho attendu. Pas plus que l’organisation de journées sans voiture dans l’hyper-centre, quelques dimanches par an, pour rendre cet espace aux piétons.
Nous avons été constants notamment sur le dossier de la voie verte (pour une voie verte, mais pas celle-là) ou la délégation de la gestion du stationnement, alors qu’aucune loi ne l’imposait, au privé.
J’en profite pour inviter chacun-e d’entre vous à assister massivement aux séances du Conseil municipal. Voter consiste trop souvent à se dessaisir des affaires publiques. Il est sain en démocratie de garder un œil sur les décisions prises. La co-construction figurait au cœur de notre projet, quand certains la découvrent. La politique n’est pas réservée aux professionnels du domaine.
Cadurcien-ne-s, soyez partie-prenante dans la gestion de votre belle cité, qui mérite toute votre attention !

 Stéphane Castang – @Cahors l’humain d’abord

Publié le 02/03/2020